Menu Fermer

Les Jeux classiques

Les jeux classiques ont marqué l’enfance d’un grand nombre d’entre nous. Pour certains, ils sont même encore ancrés dans nos vies d’adulte, que nous y jouions entre amis, ou que nous apprenions à nos propres enfants à y jouer. Divertissants, ludiques et surtout rassembleurs, ils ajoutent une dimension conviviale et chaleureuse à bien des réunions en famille ou entre proches.

À chaque occasion ou moment, son jeu, il y en a pour toutes les exigences : retour sur les grandes familles de jeux qui savent tant divertir et mettre de la joie dans le quotidien des joueurs.

Les jeux de dés

C’est vraisemblablement autour de la préhistoire que naissent des jeux qu’on peut considérer comme l’ancêtre des dés. Ce n’étaient alors que de petits objets fabriqués à partir d’ossements et il faudra attendre encore longtemps pour les connaître sous la forme qui nous est familière avec leurs faces numérotées. Dès lors, ils offriront des possibilités infinies et ne se démoderont plus. Ainsi, ils deviendront déjà un passe-temps apprécié de l’homme dans la Rome antique, mêlant riches et pauvres autour des jeux d’argent. Mais la réputation des dés ne s’arrêtera pas là ; on les retrouvera dans les tavernes du moyen-âge et certains poètes en chanteront les tristes attraits. Ils traverseront aussi toutes les frontières et les mers, pour s’inviter dans les jeux les plus variés sur toute la planète, trouvant aussi leur place, dans les casinos et les établissements de jeux.

Aujourd’hui encore, des jeux comme le Yams ou le backgammon témoignent de la nature indémodable du dé à six faces et de sa popularité. Et bien sûr, depuis les années 70-80 les amateurs de jeux de rôles ont aussi découvert des dés aux formes bien plus complexes et à bien plus de facettes.

Les jeux de cartes

Les premières cartes à jouer jamais connus remontent à la dynastie Tang en l’an 600. En ces temps reculés, elles étaient utilisées par les Chinois dans les arts divinatoires mais servaient tout aussi bien aux cartes domino et cartes d’échecs. Finalement, comme un certain nombre d’autres inventions, les cartes ont traversé toute l’Asie pour débarquer en en Europe. Entre autres jeux de cartes, on citera ainsi, au XIVe siècle, l’apparition de l’incontournable et magnifique jeu de tarot et ses 78 cartes. Aujourd’hui encore, le jeu survit sous deux formes : sa dimension ludique et sa forme divinatoire. En plus du célèbre tarot de Marseille, il en existe un nombre infini de variantes du point de vue des illustrations.

Plus tard, dans le temps, de nombreuses autres jeux de cartes ont fait leur apparition. Chaque pays possède ses propres façons de jouer, ses règles et même souvent ses propres cartes. Toutefois quelques jeux de cartes emportent les faveurs des joueurs au niveau mondial: c’est notamment le cas du poker mais aussi de la belote sous ses nombreuses différentes formes ou noms.

Les jeux de plateau

Il n’y a pas vraiment de datation exacte des origines des premiers jeux de plateau, ni même de définition claire de ce qu’ils sont. Tout ce qu’on peut dire, c’est qu’ils appartiennent à la catégorie des jeux de société et que la notion de jeux de plateau les désignent comme ne faisant pas partie des grands classiques comme le bridge et les échecs. Pour les distinguer tout de même, on notera qu’ils se jouent généralement sur un support nommé plateau, au moyen d’accessoires de type pions, jetons, cartes, dés, etc…

En général, sur le plateau: un parcours ou un circuit à suivre peut-être figuré (jeux de l’oie, jeux des petits chevaux, etc…), ou encore une carte à conquérir comme dans le jeu Risk, ou même des cases hexagonales quand il s’agit d’un wargame ou d’un jeux de stratégie. En réalité, il n’y a guère de règles que l’imagination des concepteurs de jeux. À ce jour, en dehors des mallettes qui combinent de nombreux jeux de plateau, le Monopoly, sous ses nombreuses variantes, est sans conteste, le jeu de plateau le plus connu et le plus vendu dans le monde.

Les jeux de société

Qui ne connait pas les jeux de société ? Ils sont devenus si populaires qu’on a tous au moins le souvenir d’une réunion de famille ou d’une soirée entre amis qui leur est attachée. : Monopoly, Scrabble, Mahjong, pictionnary, bridge, bataille, jeux d’échecs… Il y en a des légions, du plus simple au plus compliqué. L’histoire de chacun d’entre eux plonge dans des racines plus ou moins reculées, quelquefois même jusqu’à l’antiquité. Pourtant c’est tout de même plus au XXe siècle, avec l’avènement de la culture de masse et des loisirs que les jeux de société se sont imposés.

Avec l’individualisation des pratiques de consommation et un certaine bulle/isolement des individus dans leur propre sphère de loisirs individuelle, il est difficile de savoir qu’elle sera l’avenir et l’évolution de tels jeux dans le temps. On espère, en tout cas, qu’ils continueront de divertir et de créer de bons souvenirs, autant que du lien social, lors de réunions amicales ou familiales.

Les jeux de rôle

Incarner un personnage (réel ou imaginaire) et interpréter son rôle sous la conduite d’une maître de jeu qui détient les clés du scénario, c’est ce qui nous divertit dans les jeux de rôle. Si cette pratique consistant à se glisser dans la peau d’un personnage pour un propos ludique a existé depuis fort longtemps, elle n’a véritablement été modernisée et popularisée qu’au XXe siècle sous cette forme qu’on lui connait aujourd’hui de jeux de rôle. Inspiré d’univers littéraires variés Tolkien, Lovecraft, super héros, science fiction, médiéval fantastique, le genre a connu une véritable explosion dans les années 80 aux Etats-Unis. Il s’est ensuite répandu vers l’Europe. D’une certaine façon et sous leur forme actuelle, ces jeux appartiennent plus aux jeux modernes que classiques.

Au départ, on a beaucoup joué assis autour d’une table, avec plus ou moins d’accessoires et en tout cas au moins des dés et un maître de jeu. De nos jours, on peut croiser des jeux de rôles grandeur nature un peu partout en occident, même si cela reste réservé à un nombre marginal d’initiés et de passionnés. Ces jeux ont bien sûr connu de grands prolongements sur des supports informatiques (RPG games), mais aussi sur internet, avec les MMORPG et les univers persistants.